Ho, HELLO ! Aujourd’hui, j’ai décidé d’entamer une série d’article sur les modèles iconiques du mobilier, brièvement initiée avec ce post du mois dernier.

Parmi toutes les créations qui peuvent faire partie de cette série, il m’a fallu en choisir une pour débuter et laissez-moi vous dire que cela n’a pas été très facile. Comment sélectionner le premier classique incontournable et sur quel critère ? Le plus beau ? Trop subjectif… Le plus cher ? … ils le sont quasiment tous à partir d’un certain montant et ce n’est pas très fédérateur… Le plus vieux ? Le plus grand ? Le plus populaire ? le plus copié ? Le plus controversé ?  Bref, je ne m’en sortais pas. Et puis j’ai réfléchi, (parce que ça aide). Et je me suis posé cette question le plus simplement du monde ; « David, quel meuble désirerais-tu avoir un jour comme étant la pièce la plus ultime à tes yeux tout en sachant, qu’a priori ; jamais tu ne l’auras » ? En un mot quel est ton fantasme mobilier inassouvi et pour l’instant inatteignable ? Que serait ta Rolex© à la Jacques Séguéla, signe que tu n’as pas raté ta vie ?

Et là, c’est devenu évident. Je l’ai visualisé. En deux exemplaires, (tant qu’à faire), trônant fièrement dans mon salon. Tout en acier chromé et en cuir pleine fleur, diffusant autour de lui une odeur de Toscane…

LeCorbusier-Sofa-LC2-167996

C’était lui, le LC2 Grand Confort, l’objet de mon désir ardent et de fait, ma plus grande frustration à ce jour. Car investir dans du mobilier quand on est en couple ce n’est pas comme acheter un jeans c’est pas perso… c’est duo ! Et il vous faut avoir, au risque d’être obligé de le ramener en magasin ou de créer un « casus divorci », l’assentiment de votre moitié. Que je n’ai pas… La personne qui partage ma vie ne partageant pas mon admiration pour ce modèle.

Un modèle intemporel qui a fait l’histoire du design. Dessiné en 1928, c’est l’archétype du fauteuil moderne. Un classique.

Né de l’esprit et du talent de Le Corbusier, de son vrai nom Charles-Edouard Jeanneret-Gris mais aussi de ceux de son cousin Pierre Jeanneret et de la designer de talent Charlotte Perriand, le modèle LC2 fait partie des premiers créés pour la collection LC50. Si celle-ci reçoit un accueil motivé dans le milieu du design, il faudra toutefois attendre les années 1960 et production en série par la maison Cassina© pour qu’elle s’ouvre au grand public.

Il faut dire que ce fauteuil design grand confort a tout pour séduire : un aspect extérieur chic et moderne aux lignes épurées, une assise extrêmement confortable et la signature d’un grand nom du mobilier design contemporain. Plus tard, le fauteuil LC2 grand confort petit modèle sera également décliné sous la forme de pouf et de canapés (disponible en format 2 et 3 places), pour répondre à la demande des amateurs

toujours plus exigeants. Aujourd’hui, ce modèle chromé est un objet de référence indémodable lorsque l’on parle de mobilier design et il fait figure de star, d’objet de culte.

Le Designer:

Signature

(1887-1965)


Corbusier
« L’architecture est un fait d’art, un phénomène qui suscite une émotion, au-delà des problèmes de construction, au-delà d’eux. La construction sert à tenir debout, l’architecture à émouvoir ».

Suisse de naissance, Charles-Édouard Jeanneret-Gris passa sa jeunesse à voyager en Europe, entrant en contact – entre autres – avec l’environnement de la Sezession à Vienne et avec Gropius et Mies Van Der Rohe à Berlin. À un peu plus de trente ans, il ouvrit à Paris son légendaire cabinet d’architecture. Non seulement il était un immense architecte mais aussi un urbaniste, un peintre, un sculpteur et un écrivain. Sa collaboration avec son cousin Pierre Jeanneret et Charlotte Perriand fut déterminante.

Ensemble, ils présentèrent au Salon d’Automne de Paris de 1929 un studio révolutionnaire, dont les meubles personnifi avec un esprit novateur. Ils étaient en effet conçus comme des instruments adaptés à équiper les espaces construits par l’homme moderne, ce qui explique pourquoi Le Corbusier aimait parler “d’équipement”. Ces meubles devaient être utiles, l’expression même de leur fonction. Voici la nouvelle valeur proposée par le binôme « forme – fonction » : l’objet, dénué d’ornement, récupère ainsi son irréductible beauté intime, en exprimant sa nature dans l’harmonie de la nouvelle forme, simple et essentielle. La réaction du public fut – comme on pouvait le prévoir – difficile. Mais la légende n’était pas loin du tout.

 

Le Modèle LC2, (Le Corbusier 2):
grandi-maestri-c03-top89001-front_3

A travers ce siège, Le Corbusier est donc devenu le créateur qui se risqua à allier l’acier au tissu et au cuir. Paris risqué, mais réussi car de par leur caractère simpliste et leur confort, les fauteuils de Le Corbusier font depuis longtemps partie des classiques éternels du design.


Sans titreFauteuil à structure en acier chromé trivalent, (CR3), brillant ou laqué dans les couleurs suivantes : gris, bleu, vert, havane, taupe, ivoire ou noir semi-brillants. Coussins indépendants à rembourrage en mousse de polyuréthane expansé et ouate de polyester ou en plume, (à l’exception du pouf), âme en polyuréthane expansé. Revêtement en cuir ou tissus microfibre pour la version à structure chromée.

 

Le Prix d’un Vrai LC2:

Un authentique fauteuil LC2 commence à 3 635 € neuf et 2 500 € pour de bonnes pièces vintage. Si vous pensez que vous pouvez obtenir une pièce originale pour beaucoup moins cher, alors vous ferez sans doute, un (très) mauvais achat.

Les Déclinaison LC:

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Le Fabricant du LC2:

CassinaDepuis 1964, la société Cassina Spa est l’éditeur exclusif des meubles de Le Corbusier et de ceux réalisés en collaboration avec Pierre Jeanneret et Charlotte Perriand.
Ces meubles qui figurent dans la collection « I Maestri » de la firme milanaise et qui portent les noms de code LC1 à LC5 et LC7 à LC9 pour les sièges et canapés, LC6 pour la table aux pied en aile d’avion ; LC10-P et LC11-P pour les autres tables et LC-Casiers standards, portent tous une signature indélébile comportant le logo de la Fondation et la signature de Le Corbusier ainsi qu’un numéro de série qui atteste du contrôle de la qualité. Toutes ces marques sont la garantie d’authenticité du mobilier fabriqué par Cassina.

lc2_28

Chacun des meubles de la Collection “Cassina I Maestri” comporte la gravure indélébile de :

  • La signature de l’Auteur, dont la propriété appartient aux ayants-droit et dont l’usage exclusif a été concédé à Cassina
  • Le logo “Cassina I Maestri” dans lequel figure la marque de l’Auteur ;
  • Le numéro de série qui relie l’exemplaire à sa “Carte d’Identité”, garantit la qualité et qui permet aux Héritiers de contrôler les droits d’Auteur.

 

Signature sur armature

En plus du signe distinctif d’authenticité de la marque Cassina, (qui comprend le numéro séquentiel de production, les signatures des auteurs, et le logo Cassina I Maestri), qui se trouve sur tous les modèles, la signature de Cassina est bien visible aujourd’hui sur la base de la structure métallique des sièges LC2, LC3 et LC4. Un marquage qui souligne que l’entreprise est effectivement la seule à détenir les droits exclusifs mondiaux de reproduction de toute la gamme. La Fondation Le Corbusier et les héritiers de Charlotte Perriand et de Pierre Jeanneret ont choisi Cassina depuis 1964 comme seule porte-parole, en raison de sa sensibilité au projet original, de ses capacités de production et de son respect du droit des auteurs.

Chacun des meubles de la collection Cassina I Maestri est accompagné d’un certificat qui comporte un numéro de série qui est également gravé sur le meuble. Ce document comprend également toutes les informations sur les caractéristiques du produit telles que les matériaux employés, les critères d’adaptation, le schéma de fabrication, l’année d’origine et année de production, des notes biographiques sur l’auteur.

Il indique aussi les références bibliographiques et les Musées ou Institutions culturelles où le modèle a été exposé ou acquis pour figurer dans les collections permanentes.

Comment différencier une copie d’un Original ?

Capture d_écran 2017-03-12 à 13.23.43

 

Mon avis et mes conseils dans tout ça

Comme vous l’aurez sans doute compris, je suis amoureux… Je ne vais donc pas poursuivre ici l’éloge de cette véritable merveille de création qu’est le LC2 car je ne suis plus objectif depuis longtemps. Juste vous préciser que j’ai encore plus le béguin pour le modèle précis « Villa Church » en tissus coloré avec une armature laquée, plus pep’s et qui actualise beaucoup la référence en l’enrichissant de multiples combinaisons possibles.

1-le-corbusier-chair-second-hand.

C’est un coup de foudre qui, si vous craquez, vous coûtera très cher mais acheter un LC2 c’est investir dans ce qui sera sans doute un objet que vous ne remplacerez plus jamais et qui gardera toujours une très grande valeur.

C’était un des meuble préféré de Steeve Jobs qui n’a jamais caché son amour du design qu’il ne cantonnait pas uniquement à l’univers des machines. Il en prévoyait toujours un durant ses fameuses keynotes.

Steve-Jobs-Corbusier-Ipad

Et il n’est d’ailleurs pas rare d’en trouver un ou plusieurs exemplaires dans les espaces d’accueil et les environnement de travail assez « huppés » comme les banques, les agences de communication, les professions libérales et bien évidement dans les cabinets d’architectes par goût et/ou en hommage à son créateur.

Ce n’est pas pour rien que j’évoquais Jacques Séguéla en préambule, qui semble les apprécier aussi…

cthomasraffoux_web

Le jour où vous en aurez envie ou si tout simplement vous cherchez une idée de cadeau pour mon prochain anniversaire, sachez qu’à La Réunion 2 sociétés seront en mesure de vous proposer de vrai éditions, (en dehors des sites internets avec lesquels je vous recommande encore une fois d’être très vigilants).

ABCD Mobilier – 216 Boulevard Jean-Jaures à Saint-Denis – 0262 97 28 29

C’est Clair – 29 rue Amédée Bédier à Saint-Denis – 0262 20 92 50

Vous ai-je été utile ? Vous mais-je convaincu ? Avez-vous des infos pour compléter cet article ? Autant de raisons pour me laisser un commentaire ci-dessous.

Pour aller plus loin: Brochure LC Collection

 

Publicités
Posted by:David de NosIntérieurs.com

Passionné de Mobilier et Amoureux des Objets...

2 replies on “LC2, ou la pire frustration mobilière de ma vie… pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s